Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 08 mai 2015

Ils sont oufs ces romains !

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

Depuis  peu Nîmes s’est replongée dans ses racines gallo-romaines, en conséquence de quoi il nous arrive de croiser dans nos rues d’étranges revenants drôlement attifés.

Dans les Jardins de la Fontaine, par exemple, je suis tombé sur une foule grouillante et anachronique, un défilé, une cérémonie en l’honneur d’Hadrien avec des légionnaires — pas ceux des casernes nîmoises  —, des auxiliaires, des mercenaires, des esclaves, tout un peuple surgi des pages jaunies des vieux livres d'histoire ou des péplums de notre enfance.

Il y avait un orateur, comme lors d’un meeting politique classique, et un public moderne ou bimillénaire tout acquis à sa cause. Spectacle étrange, amusant, visages d’un autre temps et d’aujourd’hui à capturer, jardins tout chamboulés, passé, présent, quelle histoire ! ou quelle histoire ?

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

#Jardins de la Fontaine, # Nîmes, # Philippe Ibars, # Languedoc Roussillon, # Sud de France, Hadrien, # Grands jeux romains

 

dimanche, 02 février 2014

Roumèque, Rouméquette et Carafoli

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Je n’ai pas vraiment hanté les Jardins en ce mois de janvier. La météo des week-ends s’est grippée sur la case ciré, bottes, parapluie. Entre deux essorages célestes, cependant, quelques images au « débotté », si l’on peut dire…

La pluie a gorgé d’eau la pierre et ravive ses couleurs malgré le ciel maussade. L’eau qui gronde sous le nymphée et dans le canal qui s’engouffre sous la ville attire mon objectif. Reviennent à mes oreilles des bribes des Contes de la Placette et du Cours Neuf de Georges Gros, avec la terrible Roumèque et Carafoli, le gardien des eaux de la Fontaine. Pour dissuader les enfants de se pencher à la margelle des puits très nombreux dans la ville ou au bord des parapets ou des bassins des lavoirs publics, on leur racontait ces histoires de Roumèque qui saisissait les « mistons » qui se penchaient trop et les emportait à jamais sous les eaux. Était-ce efficace ? Je ne sais pas, sans doute un peu, et j’aimerais bien retrouver ces Contes de la Placette et du Cours Neuf, emportés eux aussi par les eaux, celles du 3 octobre 1988…

Dans les Jardins du matin après et avant la pluie, peu de monde, des sportifs, comme d’habitude, quelques flâneurs solitaires. Tout est paisible, ici le temps s’est endormi entre les grilles du Jardin, en marge de la ville qui vit son siècle, de l’autre côté, tout près et si loin.

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

Jardins de la Fontaine, Roumèque, Rouméquette, Georges Gros, Carafoli, Contes de la Placette et du Cours neuf, Nîmes

19:21 Écrit par Phil dans Blog, Contes et légendes, Images, Loisirs/Culture, Nature/Environnement, Photos/Dessins, Traditions | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

samedi, 29 janvier 2011

Eaux sombres ou Ophélie 2

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Lorsque je suis arrivé à Nîmes, à l’âge de seize ans, c’est d’une triste manière que j’ai découvert les Jardins de la Fontaine.

C’était en hiver, je longeais les quais lorsque j’ai vu un attroupement au bord d’un des deux grands bassins. Un homme décidé s’est prestement dévêtu et a plongé dans les eaux sombres et froides, un homme assez jeune, assez costaud. Il a nagé aussi vite qu’il a pu vers une vieille femme dont le corps flottait lentement comme une feuille morte. Je ne sais plus comment la dame fut hissée sur le quai. Je revois l’athlétique sauveteur lui pratiquer un bouche à bouche désespéré. J’entends des murmures, le mot suicide est prononcé. Je suis parti, j’ai filé vers la vie, la vie à grandes enjambées.

Il y a trois ans, j’ai vu flotter une poupée d’enfant dans les eaux des Jardins .

Cette Ophélie de celluloïd m’a ému et j’ai compris pourquoi… depuis, lorsque je tombe sur des images d’ « Ophélie », je les capture, comme pour les sauver, moi qui jadis ai assisté, de loin, à cette scène douloureuse.

Que sait-on d’Ophélie ? Rimbaud, Leconte de Lisle, Banville ont pour elle versifié après avoir lu Shakespeare, certainement, après avoir versé quelques larmes sur la toile de John Everett Millais peinte en 1852, ou à l’Opéra de Paris, lors d’une représentation du Hamlet d’Ambroise Thomas, grand succès des années 60-70 du dix-neuvième siècle...

Ophélie, pour tout dire, n’est connue que pour sa mort. Shakespeare la noie d’un trait de plume parce qu’elle se croit ignorée par Hamlet qui feint la folie pour les besoins de son enquête sur le meurtre de son père. La vingtaine de décasyllabes de la reine sur sa tragique fin ont suffi pour faire naître un grand mythe, une icône dont vont s’emparer les poètes, les peintres, les musiciens d’hier et d’aujourd’hui, les photographes, les cinéastes, les vidéastes.   

Voici ces vers, en « V.O. »

Queen Gertrude

There is a willow grows aslant a brook,
That shows his hoar leaves in the glassy stream;
There with fantastic garlands did she come
Of crow-flowers, nettles, daisies, and long purples
That liberal shepherds give a grosser name,
But our cold maids do dead men's fingers call them:
There, on the pendent boughs her coronet weeds
Clambering to hang, an envious sliver broke;
When down her weedy trophies and herself
Fell in the weeping brook. Her clothes spread wide;
And, mermaid-like, awhile they bore her up:
Which time she chanted snatches of old tunes;
As one incapable of her own distress,
Or like a creature native and indued
Unto that element: but long it could not be
Till that her garments, heavy with their drink,
Pull'd the poor wretch from her melodious lay
To muddy death.

Laertes

Alas, then, she is drown'd?

Queen Gertrude

Drown'd, drown'd.

           

Et les voici traduits

La reine

Au-dessus du ruisseau penche un saule, il reflète
dans la vitre des eaux ses feuilles d’argent
Et elle les tressait en d’étranges guirlandes
Avec l’ortie, avec le bouton d’or,

Avec la marguerite et la longue fleur pourpre
Que les hardis bergers nomment d’un nom obscène
Mais que la chaste vierge appelle doigt des morts.
Oh, voulut-elle alors aux branches qui pendaient
Grimper pour attacher sa couronne florale ?
Un des rameaux, perfide, se rompit
Et elle et ses trophées agrestes sont tombés
Dans le ruisseau en pleurs. Sa robe s’étendit
Et telle une sirène un moment la soutint,
Tandis qu’elle chantait des bribes de vieux airs,
Comme insensible à sa détresse
Ou comme un être fait pour cette vie de l’eau.
Mais que pouvait durer ce moment ? Alourdis
Par ce qu’ils avaient bu, ses vêtements
Prirent au chant mélodieux l’infortunée,
Ils l’ont donnée à sa fangeuse mort.

Laërte

Hélas, elle est noyée ?

La reine

Noyée, noyée.

 

William Shakespeare, Hamlet, acte IV, scène 7

 

Pourquoi cette Ophéliemania ?

La femme, la jeunesse, la beauté, l’amour, la mort, la nature, l’eau, l’eau bien sûr, mère-nature qui récupère dans ses eaux l’enfant que la vie a blessée, il y a de tout ça, sans doute, assez de force, assez de romantisme, assez d’érotisme même pour susciter l’émotion, le trouble, l’empathie.

Et si vous en doutez, voici, après les premières « Ophélies » publiées sur ce blog il y a trois ans déjà, dont celle de Millais, la première grande inspiratrice, une série à partager. J’en ai d’autres, et d’autres viendront encore, car Ophélie est immortelle.

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Thomas Dodd

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Thomas Dodd

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Céline Maliciarosenoire

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Marilène Oliver

 

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Steven Graber

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Jen Betton

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Naomi Mawson

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Elena Kalis

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Elena Kalis

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Elena Kalis

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Léopold Burthe, Ophélie, 1851

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Alexandre Cabanel, Ophélie, 1883

 

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

René Hallen et Radka Leitmeritz, série Underwater

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

René Hallen et Radka Leitmeritz, série Underwater

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Jean Simmons

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Joseph Stella

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Ruudt Wackers

 

Renée Jacob 1930 Jacques André Boiffard.jpg

Jacques André Boiffard, 1930

 

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Elisa Fantozzi

 

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Ellen Kooi

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Toni Frissel, 1947

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Toni Frissel, 1947

Cette Ophélie est sans doute ma préférée de la série. Je l'ai découverte dans le quartier de Gamla Stan à Stockholm, un très grand poster que je n'ai pu emporter...

 

 

Ophélie en pochette de disque...

 

 

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Alexandre Chatelard, L'homme et la femme

 

 

 

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Nick Cave and the Bad Seeds

 

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Kula Shaker, Ophelia

 

 

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Ophélie, Ophelia

Annabelle Hettmann, par Ange Leccia

 

Enfin, une vidéo d'Ange Leccia, artiste photographe et vidéaste.



Voilà, c'est tout pour cette fois...

 

 

 

 

 

16:29 Écrit par Phil dans Contes et légendes, Histoire, Loisirs/Culture, Musique, Photos/Dessins | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |