Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 08 janvier 2008

Jardins d'un soir

La nuit va tomber. Je traverse le boulevard. Hâtive traversée sous le regard inquiétant des statues qui tremblent, il me semble, de froid…
Vers les grilles de l’entrée des gardes municipaux rameutent de leurs sifflets aigus les derniers promeneurs attardés. J’en suis… Pressons le pas. Lacis noircis en image inversée entre les deux anses de la source. Je prends…
Je vois des croix rouges tracées aux troncs de certains marronniers. Ceux précisément que j’avais photographiés il y a peu, qui me semblaient implorer quelque chose du ciel. Mais le ciel était vide et ces marques de sang signent leur fin, je le sais. Demain, peut-être, viendra l’élagueur— moderne Camarde — armé de sa pétaradante faucheuse.
Les bambins grassouillets du Nymphée grisaillent dans leur marbre, adossés à leurs vasques baroques. Plus loin, vers une entrée, la tache jaune d’un réverbère éclaire cette image. Je prends.
Je crois qu’il n’y a plus que moi. La buvette du Pavillon ferme aussi, des chaises métalliques sont encore autour des tables, sans doute quelques fantomatiques buveurs d’invisibles cafés dont l’odeur flotte au loin de ma truffe anosmique… Je prends aussi.
Enfin je sors. Des fenêtres éclairées noient leurs reflets dans les eaux sombres des bassins. Je prends, enfin.
La nuit est tombée, j’ai pris aux Jardins un peu de leur vie quotidienne, comme ça, en passant, ni vu ni connu, comme un voleur du temps, et mon butin d’images est là, qu’avec vous je partage.

f4313c351c0555cd80aeac590fa0fd21.jpg

9ab95e27786c389badbbf3c95d776532.jpg

f8a2b99383d46a3963f6872b55cd9734.jpg

5e394c1b8c4ecf111bd3c68dd615171a.jpg

9489699f26d8993e6ba4c2ebe5669d6b.jpg

0e28b7829f73ce76c5533a56cc5d992f.jpg

23:48 Écrit par Phil dans Photos/Dessins | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Jardins de la Fontaine, statues, Nymphée | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

vendredi, 28 décembre 2007

Jardins d'hiver, 1

Jardins de la Fontaine. Dernière traversée de l’année. Mon appareil photo saisit des arbres dépouillés qui griffent le ciel de leurs branches confuses, des balustres pansus découpés par la lumière basse de l’hiver, des promeneurs emmitouflés, des amoureux enlacés, un joueur de vielle solitaire…
L’année s’est en allée, les saisons font la mue sur les Jardins assoupis.
Comment prendre en photo ce silence ?

0794f0a4fd1cf80a7be2e5af0bb6feb2.jpg

0239b7b5cee545ab58849c6cf0e1bcee.jpg

a4ca81f9109a5ab48b1fa4608c97a0d1.jpg

9c26f1d5dcea896254ae7005eac2f43c.jpg

33c1ef0ed61a4938843968dcbad94521.jpg

9e62e3be0970427b2b6f066c937dda52.jpg

1351888b174d28bc6388cfbc53d758b5.jpg

99d996aa564e8c7b313323280bdd4a28.jpg

3d43c986f154ed7b6b93bcf159941dc4.jpg

4be96d0418789743ef0dc80c3c3743d6.jpg

f9567c697eb8727f26a57cede5899b94.jpg

fa76f51100469f649f893cdf8cf17b5b.jpg

c1c37a73fb06470d4974e8ac29a6c6e6.jpg

13a6fca5b3c19517862f594bb090d050.jpg

2f474e915126f56369d9a68a3401fb30.jpg

10:40 Écrit par Phil dans Photos/Dessins | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

jeudi, 13 décembre 2007

Nychtémère...

David, du blog "Petites histoires de courants" , me laisse un commentaire sur ma dernière note : " Pour ceux qui comme moi (houuuuuuuuuuuu) ne connaissent pas ce mot !!!
nycthémère: nom masculin
Période de vingt-quatre heures correspondant à la succession d’une nuit et d’un jour (dans les régions non polaires)."

Je lui ai répondu ceci :

" Nycthémère, c'est pour jouer avec les mots, pas pour faire érudit, pour "flirter" avec les limites du lexique...
Nycthémère est tellement proche de "Nique ta mère" que je ne pouvais pas résister !
J'aime bien Nyctalope (j'interdis qu'on me réponde : "toi-même"...), concupiscent, presbyte (mieux que "casse c........"), suspect (mieux que lèche-cul), etc. ", ... et lui indique au passage combien j'apprécie son blog...

... Et voici ce qu'il me répond :
"Bonjour Philippe,
Je n'ai pas pensé une seule seconde que c'était pour faire l'érudit, et j'ai complètement loupé la prononciation. Merci de cette précision.
Finalement, ce mail ne pourrait-il pas faire l'objet d'une note ???
Cordialement,
David "

Alors, finalement, je réponds à David : "Chiche !
Mais rassurez vous, je n'ai pas pensé une seconde que vous aviez pu penser une seconde que je voulais faire l'érudit, c'était une manière de me moquer (moi même) un peu de moi !
Allez, j'en fais une note !"

Voilà comment sous le Pont Mirabeau l'encre blogueuse a coulé...

21:25 Écrit par Phil dans Photos/Dessins | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |