Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 13 mai 2014

L'art taulard en Avignon

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Avignon, Prison Sainte-Anne

La Collection Lambert s’agrandit en Avignon. Pendant les travaux (ouverture prévue en 2015), c’est la prison Sainte-Anne, prison la plus vétuste de France en son temps, désaffectée depuis 10 ans, qu’elle a l’audace d’investir du 18 mai au 25 novembre, pour une exposition extraordinaire qu’elle a nommée La disparition des lucioles, en hommage à Pier Paolo Pasolini qui métaphorisait ainsi sur la culture populaire désormais écrasée par la lumière des puissants projecteurs des médias aliénants, aveuglée par cette industrie culturelle qui uniformise, standardise, mainstreamise

Des lucioles aux cellules, il y avait plus qu’un voisinage phonétique car la prison Sainte-Anne est située tout près, derrière le Palais des Papes, et la Collection Lambert propose, dans ce lieu emblématique — qui a lui seul vaut un enfermement passager — un vaste projet culturel avec des œuvres comme autant de lucioles pour donner vie aux cellules, aux couloirs et aux cours, avec des Vidéo projections, des lectures, des performances et des rencontres autour de l’histoire du lieu, avec des projets pédagogiques pour les scolaires mais aussi les associations travaillant en milieu pénitentiaire…

 Les œuvres proviennent de la prestigieuse collection privée d’Enea Righi, auxquelles s'ajouteront des prêts de grandes collections publiques et privées. Au total, plus de 200 artistes vous attendent, dont vous trouverez ici la liste détaillée, parmi  lesquels je note au hasard Jean-Michel Basquiat, Alighiero Boetti, Christian Boltanski, Louise Bourgeois, Mario Garcia Torres, Douglas Gordon, Jean Genet, Nan Goldin, Keith Haring, Bertrand Lavier, Zoe Leonard, Claude Lévêque, Richard Long, Candida Höfer, Jenny Holzer, Roni Horn, Anselm Kiefer, Vik Muniz, Roman Opalka, Philippe Parreno, Pier Paolo Pasolini, Kiki Smith, Jana Sterbak, Wolfgang Tillmans, Niele Toroni, Cy Twombly, Paul Verlaine, Francesco Vezzoli, Andy Warhol, Lawrence Weiner, etc., etc.

Avignon a trois clés dans ses armoiries. On peut aussi compter toutes celles de la prison Sainte-Anne dont les cliquetis se sont tus à jamais et qui ouvrent désormais sur le monde de l’art et de l’enchantement.

J’ai pu visiter ce lieu très émouvant pendant la préparation de cette exposition. Des œuvres attendaient d’être accrochées, montées, installées, d’autres l’étaient déjà, d’autres enfin étaient en résidence depuis les origines, fantômes égarés des hôtes enchaînés.

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

La disparition des Lucioles, Collection Lambert, Collection Enea Righi, Avignon, Prison Sainte-Anne

16:02 Écrit par Phil dans Blog, Images, Loisirs/Culture, Photos/Dessins, Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

mardi, 06 mai 2014

Klimt is good

Klimt, Schiele, Hundertwasser, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Vienne, Wagner, Alpilles

Tout près des Beaux de Provence, les Carrières de Lumières hyperbolisent des œuvres de Klimt, de Schiele et Hundertwasser. C’est une manière originale d’utiliser les monumentales parois des carrières de calcaire blanc abandonnées et de construire un spectacle multimédia à partir d’œuvres d’art.

Je me souviens du temps où les spectacles se faisaient à partir de « Carrousels Kodak », toute une armada de projecteurs de diapositives savamment disposés dont les cliquetis synchronisés ponctuaient bruyamment le diaporama. Ça c’était avant…

Aujourd’hui tout est numérique, les projecteurs sont vidéos, il y en a 100, l’informatique permet de créer à l’infini des effets de zooming, de fading, de jouer sur les rythmes, les surimpressions et la sonorisation, également pilotée par l'ordinateur, est époustouflante, Wagner emplit l’espace avec son Tannhäuser.

Ce qui est intéressant aussi, c’est d’être comme à l’intérieur des œuvres, en visite, en promenade, en immersion. Les gens déambulent ou si figent au milieu des couleurs et des lumières des maîtres de Vienne, les mêmes tableaux prennent corps différemment selon le point de vue et l’on se sent vite grisé par ces images enveloppantes.

Quand on ressort, l’envie nous prend d’aller dans un musée voir vraiment les œuvres de Klimt, de Schiele ou de Hundertwasser, c’est cela qui est positif. Voir les œuvres, oui, car là, dans ces Carrières de lumières, ce sont les œuvres qui nous ont engloutis…

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

Klimt, Schiele, Hundertasser, Wagner, Carrières de Lumières, Beaux de Provence, Alpilles

18:42 Écrit par Phil dans Blog, Images, Loisirs/Culture, Musique, Photos/Dessins, Traditions | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

dimanche, 27 avril 2014

Lisbonne, 40 ans...

 

Lisbonne, Portugal

Il y a 40 ans, en avril, c’était la « révolution des œillets ». La page du salazarisme se tournait et les militaires portugais, à l’inverse de ceux du Chili, avaient du goût pour la démocratie.

40 ans plus tard, si les bruits de bottes semblent à jamais éloignés, la crise est là qui impose une autre forme d’oppression douloureuse et la « révolution » semble endeuillée.

Quelques images de Lisbonne, du mois dernier, de cette ville attachante qui sait sourire malgré tout…

Lisbonne, Portugal

Lisbonne Portugal

Lisbonne Portugal

LIsbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

16:45 Écrit par Phil dans Blog, Histoire, Images, Loisirs/Culture, Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |