Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 21 août 2012

Boucanet graffiti

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

J’ai déjà publié plusieurs notes sur les graphs du Grau du Roi, du domaine de l’hôpital précisément, au Boucanet, des corps de bâtiments voués à la démolition.

J’y suis retourné en ces temps de canicule pour voir comment cela avait évolué.

Certains bâtiments sont apparemment tout près d’être démolis, de gros tas de gravats en obstruent les entrées ; d’autres ne semblent pas encore intéresser les pelleteuses, pas de signes évidents de phase terminale…

De nouveaux graphs m’ont attiré. Les prouesses calligraphiques sont désormais concurrencées par des fresques figuratives très abouties, très « muralistes » en quelque sorte.

Mais ce qui triomphe avant tout, c’est une ambiance tapageuse, c’est la couleur, éclatante, gaie comme une bouquet final avant la fin plus ou moins programmée de cette aventure artistique.

J’ai à ce jour archivé plus de 200 images de ces lieux, alors je finis par reconnaître, çà et là, dans ces galeries éphémères des traces d’anciennes fresques recouvertes par d’autres, « toyées » comme le disent les graffeurs. Certaines exécutions résistent étrangement, une, même, est rénovée (par son auteur ?) après avoir été taguée un certain temps. Elle était déjà là il y a quatre ans.

J’entends soudain dans une pièce à l’étage le petit cliquetis caractéristique de la bille d’une bombe de peinture qu’on secoue. Je prends un escalier déjà photographié dans deux versions graffitées et je rencontre un couple d’étudiants des beaux-arts qui ont découvert par hasard ce lieu depuis la route entre La Grande-Motte et le Grau du Roi. J’ai sur moi un album de planches de contact des graphs exécutés ici, disparus ou barbouillés et je leur montre ce qui a précédé leur travail. C’est ce côté éphémère qui leur plaît, cette urgence à laisser une trace qui sera à son tour recouverte avant la fin totale. Je les laisse à leur tâche, je reviendrai un autre jour, quand ils auront fini.

Je m’en vais, songeur. Ces lieux étaient auparavant dédiés à la santé et donc à la maladie, aux accidents de la vie, au combat — pas toujours victorieux — contre la mort.

Les graffs qui pullulent ici désormais sont aussi un hommage, une image de cette vie qui lutte contre la mort de toute façon programmée. Ils sont la vie si forte et si fragile, par la couleur, par le rythme, par leur muette et tapageuse cacographie.

J’aimerais pouvoir montrer toute cette vie éphémère qui a colonisé ce lieu lorsque de nouveaux bâtiments auront « toyé » tout cet ensemble, j’aimerais que des auteurs de ces graffs soient invités à laisser une trace enfin pérenne sur une façade ou sur un mur de cette nouvelle construction dont j’ignore les plans ou la destination. Les murs n’ont pas seulement des oreilles, ils ont aussi un cœur.


Notes précédentes : 1,(associée au diaporama Photo Graff, à gauche)  2, 3.

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

 

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Ces deux personnages résistent, je les revois avec plaisir à chacune de mes visites...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Ce graffiti très coloré a recouvert une figure en noir et blanc que j'aimais beaucoup et dont on voit la trace en haut à droite.

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Voilà celle qui a disparu.

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Dans un couloir, c'est cette phrase qui m'avait intrigué : "Pour moi tu es comme un journal, je te plie, je te lie, je te froisse et je te jette"...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Sur une façade...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

La même avant.

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Aujourd'hui...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Hier...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Hier...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Hier aussi, avec ce coq heureux...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

qui finit par être barbouillé...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

... et disparaître...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

 

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

J'ai déjà vu ce personnage...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

il était déjà en colère !

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Ce surfer a été rénové !

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Il était barbouillé de tags auparavant.

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

L'escalier aujourd'hui...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Le même il y a deux ans.

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Depuis la plage, je voyais ici...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

ce personnage à casquette...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Piscine aujourd'hui...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

... l'année dernière...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Mes graffeurs à l'ouvrage...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

Ce qu'ils recouvrent...

graffiti, graff, tag, muralisme, Grau du Roi, Boucanet

... qui avait pris la place de ceci...


09:11 Écrit par Phil dans Images, Loisirs/Culture, Nature/Environnement, Photos/Dessins, Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

dimanche, 12 août 2012

Des fleurs dans les Jardins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, parcs, massifs de fleurs, fleurs, Languedoc

Quelques fleurs cueillies photographiquement dans des massifs que çà et là, dans les Jardins de la Fontaine, de savants jardiniers entretiennent avec amour.

Une petite promenade, et hop, « Jardinflora » me livre son bouquet à l’intention de tous les visiteurs, par blog interposé, de ces magnifiques Jardins.

Ce soir la féérie des eaux jettera dans ces lieux d’autres bouquets de lumière qui raviront les spectateurs.

En attendant voici des fleurs, de simples fleurs, et ce quatrain de Ronsard :

Je vous envoie un bouquet que ma main
Vient de trier de ces fleurs épanies ;
Qui ne les eût à ce vêpre cueillies,
Chutes à terre elles fussent demain.  

Jardins de la Fontaine, parcs, Nîmes, Languedoc

Jardins de la Fontaine, parcs, Nîmes, Languedoc

Jardins de la Fontaine, parcs, Nîmes, Languedoc

Jardins de la Fontaine, parcs, Nîmes, Languedoc

Jardins de la Fontaine, parcs, Nîmes, Languedoc

Jardins de la Fontaine, parcs, Nîmes, Languedoc

Jardins de la Fontaine, parcs, Nîmes, Languedoc

Jardins de la Fontaine, parcs, Nîmes, Languedoc

Jardins de la Fontaine, parcs, Nîmes, Languedoc

samedi, 11 août 2012

La belle endormie

Une image simple et touchante, celle d'une belle endormie dans le ciel bleu gardois.

D'où venait-elle ? Où allait-elle ? Elle est restée deux ou trois minutes et puis s'est métamorphosée dans son linceul de coton blanc.

M'est venu à l'esprit la fin d'un poème en prose de Baudelaire, que je copie ici :

L'Étranger
- Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ?
- Je n'ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
- Tes amis ?
- Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.
- Ta patrie ?
- J'ignore sous quelle latitude elle est située.
- La beauté ?
- Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle ?
- L'or ?
- Je le hais comme vous haïssez Dieu.
- Eh ! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !


Cliel, nuage, Grau du Roi


23:35 Écrit par Phil dans Blog, Images, Loisirs/Culture, Nature/Environnement, Photos/Dessins | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |