Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 18 juin 2011

Mon arbre

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Entre deux déplacements je retrouve les Jardins de la Fontaine.

La montée vers la Tour Magne vaut bien l’ascension de la Roche de Solutré. Aréopage en moins, tranquillité en plus. J’aime bien ensuite redescendre et faire une halte panoramique, sur la deuxième terrasse, accoudé aux balustres, au-dessus de la petite grotte artificielle d'où dégouline une « cascade » tout aussi peu naturelle.

 Depuis que je suis « passé » au numérique, j’enregistre toujours la même image, clin d’œil déférent de l’amateur au génial André Kertész qui avait pris toute une série de photos depuis la fenêtre de son appartement new-yorkais. De ma « fenêtre » à moi je surplombe une bonne partie des Jardins mais c’est le premier plan qui me plaît aussi, le tronc de ce grand pin avec ses branches décharnées comme des bras tendus qui me montrent où poser mon regard. C’est ainsi que j’ai accumulé depuis ce point de vue une bonne centaine d’images qui se ressemblent toutes, forcément, à quelques détails près. On peut voir par exemple que mon arbre a longtemps côtoyé un cèdre long comme un jour sans pain qui a brutalement jauni et puis s’est « déplumé » avant d’être abattu...

Abattu comme lui désormais, comme mon arbre.

Car mon arbre n’est plus. Sans le savoir je l’ai photographié une semaine avant son abattage. Je ne le savais pas malade, j’ignorais qu’un mal le condamnait ou je feignais de ne pas voir les nombreuses cicatrices de ses nombreuses amputations. Élagage d’entretien, pensais-je ; vaines tentatives de sauvetage, plus vraisemblablement.

Après le grand pin de la Tour Magne, le grand cèdre plus que centenaire, voilà Mon arbre qui disparaît et mon blog qui devient, décidément, une rubrique nécrologique des arbres des Jardins de la Fontaine. Mais j’ai un autre arbre préféré, toujours vivant — à ce jour tout au moins —, un oranger des Osages, avec deux bras majestueux pointés vers le ciel. Je le photographie souvent aussi, j’ai hâte de le revoir, nous parlerons du temps qui passe et de l’impermanence des choses.

 Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

2004. Premières vues au numérique. Si j'avais le temps de scanner les photos argentiques...

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

C'est en 2005. Les saisons, les heures de la journée, le temps qu'il fait modifient sans cesse les couleurs, la texture des arbres, des pierres, tout change et rien ne change. Derrière mon arbre la flamme verte du cèdre, encore verte...

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

2006. Mon arbre est toujours là. Derrière lui son voisin commence à pâlir.

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

2006 toujours. Le stipe étique d'un palmier squelettique... qui disparaîtra vite.

A noter : sous la pelouse, les ruines d'un théâtre antique mis au jour au 19e siècle et enfouies depuis lors. Dommage, non ?

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Derrière mon arbre, le cèdre agonisant.

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

les arbres ne se cachent pas pour mourir...

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Mon arbre a perdu son voisin.

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

D'un peu plus haut voici mon arbre. C'est l'automne, tout autour se flétrit, lui reste immarcescible, enfin je le croyais...

 Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

2009 ci-dessus, 2010 ci-dessous... tout change et rien ne change...

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Dernière image de mon arbre vivant... début juin, tout était programmé...

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Adieu, mon arbre, des souvenirs, des images, gravées ou pas, autour de toi.

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Savent-ils que tu fus ?

Jardins de la Fontaine, Nîmes, Pins

Est-ce une tombe provisoire, ou ne laisseras-tu, comme le cèdre ton voisin, qu'une ombre pâle sur l'herbe rase ?

18:43 Écrit par Phil dans Images, Nature/Environnement, Photos/Dessins | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

Que dire ? soupçonner une autre raison que la maladie ne changera plus rien. Les arbres sont comme les chiens, celui qui a décidé d'en abattre un trouvera toujours une bonne raison pour justifier sa mauvaise action.

Il est parti, paix à son âme et mes sincères condoléances à la vôtre.

Écrit par : Tilia | dimanche, 26 juin 2011

J'oubliais le principal ! vos photos sont un vibrant hommage à sa mémoire. Grâce à vous il sera toujours un peu avec nous.

Écrit par : Tilia | dimanche, 26 juin 2011

Très bel hommage! Photos d'une tranche de vie d'un "arbre" : 2004 -2011 (d'autres à voir certainement , à découvrir un jour quand vous pourrez comme vous dîtes scanner vos photos argentiques).
2009/2010 "tout change rien ne change " début Juin "tout était programmé" , quel beau parallèle entre les arbres et les hommes, oui tout peut être programmé, tant pour les arbres que pour les humains, les arbres et les hommes peuvent être attaqués, rendus malades, meurtris , abattus, et pourtant autour la vie continue.
Très émouvant et très touchant cette sensibilité et cet attachement que vous avez pour les arbres de ce jardin.
Merci de nous les faire partager, et de nous donner à voir ces si belles illustrations.

Écrit par : Cecilia | lundi, 27 juin 2011

Les commentaires sont fermés.