Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 21 mai 2011

Jardins familiaux

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Semaine chargée à Montpellier. Pas de pause, pas de temps pour tuer le temps. Et puis le hasard d’une absence, une petite heure qui se dégage fort inopinément.

Alors je mets le nez dehors, je marche un peu, marre de rester assis toute la journée !

Des immeubles, du béton, de la ferraille, un dépôt de tramways, la ville qui pousse un peu partout, qui oublie çà et là des lambeaux de vieilles vignes, de prés envahis de « mauvaise » herbe, une végétation anarchique en sursis, encerclée, menacée.

Et puis je tombe sur un espace qui m’intrigue : de petites cabanes colorées encloses dans des îlots de verdure, de fleurs, de rangées de légumes, tout un quartier de jardins ouvriers. Familiaux, plutôt, un panneau me l’indique. Ici, au milieu de la ville qui pousse, on a aménagé cet endroit pour que pousse autre chose que le béton armé.

C’est touchant. J’ai connu les jardins ouvriers, mon père en avait un, cela permettait de jouer, en pleine ville, au gentleman farmer, de cultiver aussi ce qu’on appelle aujourd’hui le lien social, ce lien qu’on a beaucoup de mal à tisser dans nos cités si peu humanisées.

Bravo à ceux qui ont permis ici que vive encore cette belle expérience !

Alors je photographie, des couleurs, des plantes, des fleurs, des ombres, et le temps passe, je dois retrouver mon chemin, mon travail, et puis je vois un homme dans son enclos, il soigne ses plantations, nous parlons simplement. Il loue son jardin 125 euros par an, il y vient en famille pour pique-niquer, se détendre et regarder pousser ses légumes. Il en est fier et je le comprends. Il y a beaucoup de demandes pour cette cinquantaine de jardins familiaux, toute une liste d’attente, alors quand on parvient à en avoir une parcelle, c’est vraiment comme une petit oasis au beau milieu de cette zone qui s’urbanise à vive allure.

Allez, je pars vraiment maintenant, ma petite pause impromptue m’a fait le plus grand bien. Il faut toujours faire un pas de côté pour rencontrer la vie, l’inattendu. La semaine prochaine ce sera Toulouse, longues journées assis mais peut-être, à l'occasion, au hasard d’un petit trou d’emploi du temps, j’irai bien volontiers traquer l’inattendu…

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Philippe Ibars Jardins familiaux IBA_4239.jpg

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Jardins ouvriers, Jardins familiaux, Montpellier

Commentaires

Ma préférée ira à l'homme.
Pour moi, il est l'incarnation des jardins.
Merci pour la ballade..
La fin de l'année approche !

Écrit par : Fragon | lundi, 23 mai 2011

Si je devais exposer la série, je séparerais tout ce qui est en couleur franche (comme les roses à la fin et puis l'homme et puis le bouquet vert au début et les deux panneaux de couleur.. tout simplement parce que c'est une des premières séries très "pâlies" que vous faites et que cela a un intérêt certain tel quel.
Non ?
et puis aussi dans mon com. précédent, il faudrait dire ma préférence ira à...

Écrit par : Fragon | lundi, 23 mai 2011

Les commentaires sont fermés.