Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 19 février 2011

A la rencontre des lisants

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

Escapade furtive autant qu’imprévue aux Jardins, juste une petite heure dans l’après-midi, avec un astre intermittent.

Je m’accoude au parapet qui surplombe le grand canal et je saisis des bancs d’algues qui déjà prolifèrent et grimpent vers la surface, en quête d’oxygène, je capte aussi les blanches colonnes du nymphée que l’eau met en abîme, je « prends » quelques fleurs engourdies sous les pins, je vise les balustres, bien sûr, j'y reviens toujours, je fais moisson d’immarcescibles agaves et puis voilà, je laisse l’appareil flotter sur ma poitrine, me parviennent alors les mille bruits qui peuplent les Jardins que le soleil a réveillés : cris et rires des enfants, bourdon des tronçonneuses qui nettoient le bois mort, ramages dans les ramures, conversations animées, choc des boules de pétanque, jurons des tireurs ou des pointeurs maladroits, rumeur de la ville alentour.

Sur les premières marches du grand escalier central mon œil est soudain attiré par une image : une femme ou une jeune fille à sa lecture, je ne vois d’elle qu’une main posée sur un livre ouvert posé sur une jambe repliée. Mur de pierre blonde, pages blanches et jambe gainée de soie ou de nylon.  Lectrice mystérieuse, inconnue, partiellement saisie… Les Jardins de la Fontaine ont aussi pour fonction d’être une vaste salle de lecture en plein air et je vais, printemps venu, explorer ce sujet.

Je me rends compte que j’aime voir les gens tête penchée sur les livres, hommes, femmes ou enfants. La pose est toujours la même, à peu près, mais ce qui m’interpelle, ce sont les échanges invisibles qui s’opèrent des lignes noires aux yeux ouverts et des yeux au cerveau. Qu’est-ce qui habite l’esprit de ce « lisant » au moment où je prends la photo ? Quel univers peuple son âme, quelle aventure humaine vit-il, par procuration ? Quelle nouvelle idée vient bousculer ses certitudes ou conforter sa foi ? Quel voyage fait-il ? Dans quel pays ? Réel ou fantastique ? Dans quel corps ? Dans quel cœur ? De quoi se nourrit-il, là, juste maintenant, en balayant ces mots ?

L’image n’en saisit rien, l’image n’en sait rien mais l’image nous dit tout ce qu’on aime imaginer. Ma lectrice anonyme me renvoie aux photos prises dans un train et qui figurent dans ce blog, dans un diaporama qui a pour titre « En train de lire ». J'y retourne un instant... Elle me renvoie aussi à une image de lisante, photo en noir et blanc retrouvée par hasard, prise aussi sur le vif, il y a longtemps et que je montre ici.

Bientôt, oui, bientôt j’irai dans ces Jardins à la rencontre des lisants…

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

Jardins de la Fontaine, Nîmes, lecture, liseuse, agaves, nymphée, canal

liseuse, lisante, lectrice, livre ouvert





08:16 Écrit par Phil dans Images, Livre, Nature/Environnement, Photos/Dessins, Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

Splendide! Quel bonheur de pouvoir trouver ces temps de pause dans la vie, de nous les faire partager.
Instant magique de pleinutude, d'mages merveilleurses, où l'on ressent le bonheur du "voleur d'mages", de ce magicien de l'instant que vous semblez être. .
Vraiment MERCI.

Écrit par : cracotte | samedi, 19 février 2011

Merci pour tous ces commentaires encourageants. Une image n'existe que parce qu'on la regarde. Merci de faire vivre alors ce blog.

Écrit par : Philippe Ibars | samedi, 19 février 2011

Je rejoins tout à fait tes interrogations sur les voyages intérieurs qui peuplent les "temps suspendus " de la lecture et j'aime aussi beaucoup observer (le plus discrètement possible, j'essaie, mais irrésistiblement) les lecteurs absorbés ou un instant sortis du livre et portés dans l'ailleurs de leurs pensées. Ce qui m'intéresse aussi ce sont les postures, que je trouve pour ma part très variées, de ces "lisants" (merci pour ce mot actif et si imagé). J'attends donc tes nouveaux portraits de "lisants" : tout autant que les mots lus tes images à voir et regarder nous font aussi voyager dans les univers que tu nous offres mais, à n'en pas douter, également en nous-mêmes. Merci.

Écrit par : R.D. | lundi, 21 février 2011

Les lisants enlisent leurs rêves dans les phrases qui défilent au fil des pages croquées.

Écrit par : bernard | dimanche, 27 février 2011

Vos textes ont toujours la grâce des images... ils ont la légèreté des pages que l'on tourne délicatement.

Écrit par : fragon | vendredi, 11 mars 2011

Les commentaires sont fermés.