Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 27 décembre 2010

Arènes, extérieur nuit

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_7591.jpg

Je les ai vues comme un festin de pierres, en ces soirs de décembre.

Pierres nues, pierres chaudes de Barutel et de Roquemaillère, nues sous une lame froide de lumière bleue, verte, violette, chaudes sous l’or d’un projecteur braqué, pierres noires dans l’ombre d’une bouche effrayante, pierres gâtées, pierres désagrégées, ravaudées par endroits, pierres blondes et pierres nobles, pierres fières dans la houle des ans, pierres-taureaux bravant le temps qu’il fait, pierre-louve bravant le temps qui passe, les hivers, les printemps, les étés, les automnes mille et mille fois revenus.

Pierres d’arcades et de colonnes, de voûtes ou de travées, pierres des vomitoires, des pilastres, d’attique déchiré sous un dais assombri, sans étoile et glacé de mistral, pierres taillées pour la mort, pour le sang, pour les jeux, pour la douleur des uns et l’ivresse des autres, pierres aux échos de cris, de râles, de musique, de rauques beuglement, de rock ou d’opéra, de jazz ou de broncas…

Qui parle ici de vestiges ? Qui parle ici de ruines bimillénaires ? Qui dit « antiquité » quand c’est la vie, simplement, c’est la vie lithifiée qui innerve à jamais les pierres des Arènes ?

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8611.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8305.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8635.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8309.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8648.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8638.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8357.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8623.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes IBA_8670.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8659.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8337.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8375.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8333.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8655.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8642.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes IBA_8367.jpg

Philippe Ibars. Dans les Jardins de la Fontaine IBA_7712.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_8347.jpg

Philippe Ibars Arènes de Nîmes  IBA_7626.jpg

 

 

 

20:06 Écrit par Phil dans Blog, Nature/Environnement, Photos/Dessins, Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

Magnifique...

Écrit par : Lecabour | mardi, 28 décembre 2010

La Rome antique dans un habit de lumière qui laisse entrevoir une ronde de joies et de drames.

Écrit par : Bernard | mardi, 28 décembre 2010

il y a quelque chose de changé dans vos prises. Je me trompe ?
Retouchées ? beaucoup ?

Écrit par : fragon | dimanche, 23 janvier 2011

Je réponds à Fragon qui me demande si quelque chose a changé dans mes photos :
Pour ce qui concerne les Jardins, j'explore encore les possibilités qu'offre ce vieil objectif à miroir qu'on m'a donné l'année dernière. Je l'ai raconté dans la note sur les "Jardins, de loin".
L'absence spectaculaire de profondeur de champ modifie effectivement l'esthétique des images et c'est ce qui m'intéresse encore, jusqu'à quand ? Je ne sais pas...
Pour les arènes, je ne sais pas. Les photos sont prises de nuit, sans pied, sans flash, à vitesse lente, donc, les éclairages sont artificiels, ce que je suggère plus ou moins dans la note.
Il y a aussi l'humeur du moment, la manière de regarder qui peut évoluer, changer.
Je ne recadre pas, je ne retouche pas dans le sens de réinterpréter une image. J'essaie en travaillant légèrement les niveaux de retrouver l'impression visuelle de la prise de vue car les fichiers numériques sont plus fades que la réalité. Je ne retouche pas, je corrige, donc. Je ne passe pas de temps au "labo" numérique, si ce n'est pour redimensionner l'image et l'encadrer légèrement après les corrections effectuées, le cas échéant.
Merci beaucoup pour les commentaires, cela permet de réfléchir rétrospectivement sur ce que l'on propose.

Écrit par : Philippe Ibars | lundi, 24 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.