Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 28 février 2010

Retour sur graphs

 

Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6231.jpg

J'ai publié il y a deux ans exactement sur ce blog une note et un diaporama sur les graphs qui ont fleuri sur et dans de vastes bâtiments abandonnés, voués à la démolition en attendant la construction du futur hôpital du Grau-du-Roi.

Cette note avait suscité quelques commentaires peu amènes à l'encontre du Midi-Libre qui s'en était fait l'écho, venant de personnes qui avaient cru comprendre qu'on faisait ainsi l'apologie de voyous vandalisant des immeubles au mépris de leurs propriétaires, victimes spoliées.

Mon propos n'était pas de juger mais de rendre compte d'une activité qui ne faisait de tort à personne puisque les lieux ainsi graphés devaient être démolis. De plus, il était intéressant de montrer comment ce qui d'ordinaire appartient à l'univers de la trans-culture urbaine pouvait migrer aussi au royaume des dunes, des ganivelles et des pins maritimes.

Nos grapheurs devenaient en quelque sorte des « artistes » en résidence d'été...

Je ne jugeais pas non plus de la qualité de ces graphs, je les montrais de mon point de vue de photographe, tout à fait subjectivement bien sûr, mais c'est aussi cela qui était (et qui le reste) intéressant.

Je suis retourné sur les lieux du « crime ».

Beaucoup de graphs que j'avais photographiés ont disparu, recouverts par d'autres, dont certains sont eux mêmes tout près d'être revisités. De nouveaux pseudos apparaissent, des tags sont jetés à la va-vite sur tous les murs, l'impression est celle d'une certaine lassitude, comme si le lieu inspirait moins, la fin devenant proche.

Alors, avant que cet étrange univers ne soit définitivement confié aux pinces, aux broyeurs, aux grappins, aux bulldozers, aux pelleteuses des démolisseurs et que de nouveaux bâtiments modernes et fonctionnels comme il se doit n'occupent l'espace, voici à nouveau quelques images témoignage d'une énorme pulsion quelque peu anarchique et dionysiaque, que d'aucuns pourraient trouver destructrice et qui est à mes yeux avant tout créatrice.

Philippe bars. Graphs.DSC_6894.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6201.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6198.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6200.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6207.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6212.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6217.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6277.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6248.jpg
Philippe Ibars.Graphs.DSC_6896.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6249.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6194.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6310.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psd DSC_6256.jpg
Philippe Ibars. Graphs. DSC_6194.psdDSC_6197.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6205.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6211.jpg
Philippe Ibars.Graphs.DSC_6920.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6308.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6288.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6306.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6221.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6255.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6302.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6305.jpg
Philippe Ibars.Graphs.DSC_6928.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6295.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6242.jpg
Philippe Ibars. Graphs.DSC_6301.jpg
Philippe Ibars.Graphs.DSC_6914.jpg



18:02 Écrit par Phil dans Photos/Dessins | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : graphs, graffs, grau-du-roi, boucanet, hôpital, tags, trans-culture urbaine | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

trés beau travail (des graffeurs et du photographe !)

Écrit par : eddie | jeudi, 04 mars 2010

Je me rappelle de l'écho de ce reportage. Pourtant, cela méritait d'être immortalisé avant démolition car il s'agit vraiment de créations et d'art.

Écrit par : Planet Taka-Yaka | jeudi, 04 mars 2010

Le dessin quel qu'il soit est un moyen d'expression, et sa modernité, même si elle est pour certains "dérangeante", n'enlève rien à la force de ce qu'il exprime, au contraire peut-être.
Il y a dans les graphs beaucoup de talent, d'imagination, de lucidité, et souvent beaucoup d'humour, j'en vois ici de forts réussis, très parlants, merci infiniment pour ces photos-réalités !
Ce "NO !" est extraordinaire ! à s'en faire un tableau !
@+ michelle

Écrit par : michelle | mercredi, 10 mars 2010

Les commentaires sont fermés.