Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 05 octobre 2008

Arrêt sur images

couv midi libre copie.jpg

C’est toujours agréable, lorsqu’on est photographe amateur — au sens fort du mot — de faire la couverture d’un quotidien aussi diffusé que le Midi-Libre, même pour une image qu’on eût aimé ne pas avoir à prendre !

Cette image et les autres autres que le quotidien a publiées le 3 octobre dernier a failli ne pas exister.
Je n’avais en ce lundi matin du 3 octobre 1988 qu’une pellicule engagée dans mon appareil photo, un Minolta-Cle, compromis réussi entre Leica et Minolta. Pellicule bien entamée hélas. J’avais trop « mitraillé » pendant le week-end et je n’avais plus de munitions.
J’ai ouvert ma fenêtre pour prendre un premier cliché et tout de suite l’eau s’est infiltrée dans le déclencheur de l’appareil, le mettant instantanément hors circuit. Impossible d’activer l’obturateur.
J’ai alors pris un vieux Minolta 303, mon premier appareil photo, totalement manuel celui-là. J’ai couru aux toilettes, j’ai fait le noir complet en calfeutrant le bas de la porte et à tâtons j’ai extrait la pellicule de mon appareil défaillant. Trop nerveux car trop pressé, j’ai trop rembobiné et j’ai alors dû faire sauter, toujours dans le noir, l’opercule de la pellicule, sortir le film, ce qui est très risqué et le remettre dans sa cartouche en en laissant dépasser un peu pour l’amorcer dans l’autre appareil. Ouf ! J’ai prié le dieu des photographes (dont j’ai oublié le nom, merci de me le rappeler…) pour qu’aucune lumière parasite n’ait voilé mon film et j’ai pu faire quelques photos suffisamment significatives pour qu’elles puissent servir de témoignage.

L’ironie de cette histoire, c’est que si le 3 octobre dernier le ciel nous était à nouveau tombé sur la tête, c’est encore mon vieux Minolta 303 de 1972 que j’aurais ressorti de la « naphtaline », mon bel appareil numérique ultra sophistiqué, couvert de boutons comme un ado acnéique est en effet toujours en panne ! La seule différence c’est que je n’aurais pas manqué de pellicules, la leçon du 3 octobre 88 a été retenue !

Pour en finir avec ce 3 octobre 1988, voici une image prise le lendemain, que j’avais oubliée et que le photographe du Midi-Libre a tenu à publier car elle lui a semblé très parlante.
3 octobre 2.jpg

08:46 Écrit par Phil dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : 3 octobre 88, inondations, nîmes | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

merci pour toutes ces photos qui rapellent tant de souvenirs

Écrit par : lacalmette | mardi, 28 octobre 2008

Merci pour ce rappel en images. En 88 Il y avait tout juste dix ans que j'avais quitté les environs de Nîmes pour les bords de Seine. La radio nous avait informés, mais comme nous vivons sans la télévision, je découvre aujourd'hui cette photo saisissante.

Ste Véronique passe pour être la patronne des photographes.

Écrit par : Tilia | lundi, 03 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.