Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 15 juin 2008

La gare de Cerbère

6ee38665b77eddcb924ab1b5fbd949ec.jpg

Comment revenir à Cerbère sans emprunter comme ça, pour voir s’il est toujours là, le long tunnel de la gare ? C’est un passage souterrain pour piétons qui vous conduit du village, au niveau de la mer, à la gare, plantée au-dessus d’une immense plateforme gagnée sur le flanc de la montagne. Un interminable viaduc aux arches de briques rouges comblées de grosses pierres de schiste soutient cette gare internationale et son large réseau de voies étincelantes sous le soleil catalan. De la belle ouvrage conçue dans les ateliers d’Eiffel, au début du siècle précédent.
Le passage souterrain de mon enfance était encore plus long, bien sûr, que celui que j’ai emprunté l’autre jour…
Nous n’en menions pas large quand il fallait le traverser pour aller à la gare attraper la Micheline ou le train à vapeur de Perpignan ou bien le train de Port-Bou, le jour du marché espagnol. Nous restions un peu à distance des mamans pour ne pas perdre la face devant les copains qui en faisaient de même mais nous ne nous éloignions pas trop, la témérité avait ses limites… Nous étions engloutis dans l’antre de Cerbère, sombre boyau sans fin qui nous terrifiait avec l’écho amplifié de nos propres cris d’enfants.
Le tunnel de mes années de collège était moins impressionnant mais quand même… on s’amusait à faire peur aux filles en faisant mine de les y abandonner mais on pressait le pas quand par aventure on s’y retrouvait seul et que l’ombre inquiétante d’un voyageur, à mi-distance entre l’entrée et la sortie, mettait notre courage à rude épreuve.
Le passage « initiatique » d’aujourd‘hui a bien changé. C’est un long tube que des graffeurs — autorisés sans doute — ont transformé en kaléidoscope psychédélique. Le long, triste, sombre et solitaire boyau de mes jeunes années est devenu un monde ludique, onirique, enchanté. Les enfants de Cerbère doivent aujourd’hui le traverser en riant comme on traverse un jeu vidéo en trois dimensions. Je les envie un peu. Mon souterrain tenait de la baleine de Jonas, du royaume d’Hadès, d’un univers « claustromaniaque » et repoussant. Aujourd’hui les enfants de Cerbère ne doivent plus presser le pas dans ce monde au temps déréglé d’Alice au Pays de Merveilles.
8fbf9ac1ea3b5510d3f926258e075d77.jpg

de117ad700c7c855a658aa1f06c04c2b.jpg

ff31a4a6406ac8970a68466b5450854c.jpg

22:42 Écrit par Phil dans Photos/Dessins | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Cerbère, train, souterrain | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

Superbe ! Ce tunnel est une galerie d'art.

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | lundi, 16 juin 2008

J'ai emprunté ce tunnel pendant des années et je me souviens trés bien de son odeur de moisi, ses relents de pisse et l'eau qui suintait le long des parois. Il a bien changé depuis, faudra que je vienne le revoir. Je me souviens aussi que je m'y suis fait peloter par un savoyard en vacances à Cerbère. Mon père attendait à l'entrée et je ne le savais pas. Il n'a rien dit pourtant. Je suis trés heureuse de penser à cette époque. Il y a une super vidéo de la gare de Cerbère sur You tube.
Amicalement
Lune et Soleil

Écrit par : Lune et Soleil | vendredi, 20 juin 2008

Les commentaires sont fermés.