Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 13 novembre 2007

Paul Manivet

Merci à Ulysse et à Michel Chalandon pour les commentaires ou les pistes suggérées pour retrouver le poète disparu...
Viviane Michel qui publie un blog très intéressant sur les rues d'Avignon m'écrit ceci :

" Paul Manivet est un poète; il est né le 26 juin 1856 au numéro 19 d'une rue qui porte aujourd'hui son nom.
Il y a une plaque qui le signale à cette adresse. Dans un des ses poèmes extrait des « Cloches Lointaines » page 21, il avoue l’amour qu’il avait pour sa ville :

On dit "Mon Avignon, comme on dirait "ma mère"
On la croit tout à soi, de ses faveurs jaloux,
Et chacun, à son tour, est son fils éphémère
Et n’étant à personne, elle appartient à tous.

[...] Pour les publications de Paul Manivet, j'ai lu ses "recueils des rues d'Avignon" où il fait un poème sur quelques rues de sa ville, et quelques extraits de "Cloches lointaines". On les trouve encore chez les bouquinistes et/ou sur le net dans des sites de ventes de livres rares ou vieux..."

La fin du quatrain que m'envoie Viviane Michel a la même musique que la fin du poème "La lettre", c'est touchant.

Et n’étant à personne, elle appartient à tous.
Adressée à l’un d’eux semble écrite pour tous.

Michel Chalandon m'envoie dans un commentaire deux lettres de poilus que je vous invite à lire, et Jean-Claude Poncet qui travaille sur cette période va fouiller dans ses archives. Il y a dans un de ses blogs de nombreux poèmes écrits à cette époque, allez y faire un tour (pas dans l'époque, dans le blog de J.C Poncet...), c'est très impressionnant.

Les recherches continuent...

22:50 Écrit par Phil dans Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

c'est un bonheur de découvrir des poètes peu connus, celà me rappelle la magnifique chanson de Trénet "longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu, leurs chansons courent encore dans les rues. Aujourd'hui on n'entend plus hélas chantonner dans les rues mais heureusement certains blogs comme le tien Philippe prennent la relève.

Écrit par : ulysse | vendredi, 16 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.