Dans les Jardins de la Fontaine
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 18 octobre 2007

Allez les bleus (à l'âme)

medium_001.3.jpg

Samedi dernier je me faisais une joie d’aller en ville photographier, après le match de rugby, mes concitoyens hilares et braillant à tue-tête des «on est en finaaaale ! à vous tympaniser». Las ! Vous connaissez la suite. Le beau rêve des bleus s’est brisé sur les falaises blanches qui ont donné leur nom à cette Albion qui aime tant nous détester. Point de victoire, point de virée photographique.

Je me suis alors souvenu que j’avais photographié les noctambules supporters des bleus (pas ceux d’ovalie mais ceux de rondalie) l’année dernière, lors du Mondial 2006, après les matches victorieux contre l’Espagne et le Portugal, avant cette finale zidanesquement fatale contre les Italiens. Les mines tristes, déçues, dépitées, malheureuses que j’ai vues alors, après le coup de sifflet final, ont eu raison de mes velléités de photographe et j’ai pudiquement rangé mon appareil pour ne pas être le « voyeur » de ces petites détresses passagères.

Mais qu’intense était la joie d’après les quarts puis les demi-finales !
Tout un peuple de supporters, de sympathisants, de nouveaux convertis, de fêtards simplement, prenant d’assaut le centre-ville pour bruyamment manifester… manifester quoi ?
Que la victoire est belle et rebelle, qu’elle vient rompre avec bonheur la monotonie des jours où l’on courbe la tête plus qu’on ne la relève, où l’on serre les poings, les dents, où l’on refoule nos pulsions puisqu’il faut bien entrer dans ce moule de la norme sociale. La victoire de ces héros par procuration, en même temps qu’euphorisante n’est-elle pas aussi cet opium dont parlait Marx à propos de la religion ? Ambigüité du sport qui nous « desporte » comme nous le dit son étymologie, nous divertit de notre route quotidienne pour nous la mieux tracer…

23:00 Écrit par Phil dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.